Yerres
Camaldules

Le couvent des Camaldules
Vers 1642

Des moines bénédictins relevant d'une congrégation établie au XIème siècle
par Saint-Romuald  à Camaldoli en Toscane sont venus construire
leur monastère sur ce territoire concédé par le Duc d'Angoulème.

D'où le nom de Camaldule = Camaldoli

En 1789, chassés par la Révolution, les moines
se dispersèrent et leurs biens furent vendus.

Camaldules
Les moines suivaient la règle austère de Saint-Benoît, vivant dans des cellules,
cultivant un lopin de terre. Pour survivre, ils recevaient des hôtes prestigieux dont le
Prince François Rakoczy, libérateur de la Hongrie qui y fit retraite de 1715 à 1717
et qui y écrivit ses mémoires en français. A sa mort, son coeur placé dans une urne
en or fut enterré par les moines Camaldules : on  cherche encore l'urne ......

Histoire

Rue François Rakoczi

Rue François Rakoczy (°1676 - +1725)
Ville d'Yerres

Stèle François Rakoczi

En remerciement de l'accueil faite à son héros, l'État hongrois a offert
en 1937
une stèle à la commune. La stèle fut déplacée en 1978 au milieu
du square qui accueille chaque année la commémoration de Rakoczy.
Le nom de "rue François Rakoczy" fut attribué en 1966
à la portion de "rue des Camaldules" qui menait alors à la stèle
placée dans un virage proche de l'ancienne église du couvent.

Cérémonie Rakoczi 2011
Samedi 17 septembre 2011
Cérémonie Franco-Hongroise en l'honneur du 276ème
anniversaire de la mort du Prince François RAKOCZI II.

Retour