Montgeron
Alentours Yerres

La gare de Montgeron


La station fut ouverte au public en 1849 : ce n'était qu'une modeste cabane
de planches. En 1898, on la remplaça par l'édifice encore en place aujourd'hui.

Gare de Montgeron 1957
Source : Archives de l'Essonne (1957)
En arrière-plan on identifie la voie ferrée et la gare de Montgeron.
Le boulevard Sellier (d'après Henri Sellier, maire de Montgeron
de 1838 à 1841) remonte de la gare (création de la voie en 1884)
jusqu'à l'avenue de la République (anciennement rue de Paris).
Ses très anciennes demeures cossues, dont une partie a disparu
ont été remplacées par des résidences. En arrière-plan droit supérieur,
après le pont ferroviaire, c'est le début de la rue de Concy,
côté Montgeron, qui se prolonge jusqu'au centre de Yerres.

Gare de Montgeron 1957
Source : Archives de l'Essonne (1957)
A l'extrême gauche, apparaît le parvis de la gare de Montgeron et la résidence
HLM "Les Bons Enfants" encadrée par la rue "Louis Armand", la rue
des "Bons Enfants"et l'actuelle rue du "Général Leclerc" (ancienne rue de Crosne)

Gare Montgeron vers 1905

Au début du XXème siècle, les voitures à cheval assuraient la liaison avec
Yerres non pourvue de gare ferroviaire. L'initiative de l'omnibus revient
au maire Edmond Edouard Bonfils, maire de Montgeron de 1841 à 1878,
qui voulait justifier la nécessité de l'existence de la station
en y attirant les voyageurs.

Gare de Montgeron

Vers 1915 : quais bondés et train polluant au charbon, d'une autre époque que
celle du RER D, où on ignorait encore les termes comme "écologie"
ou  bien"développement durable".

Gare de Montgeron vers 1918

L'intérêt de cette carte, qui a voyagé en 1918, est double : d'une part, on y découvre
la Gare de Montgeron côté voie ferrée ; on remarquera la symétrie de l'édifice par
rapport au côté place. D'autre part, la légende nous confirme bien que Yerres - qui
ne disposera d'une gare qu'en 1951 - dépend de la Gare de Montgeron.


Gare Montgeron 1925

La "remise" située à droite du bâtiment de la gare sur la première vue s'est
transformée en bâtiment "en dur". En arrière-plan droit, vous découvrez le
surprenant véhicule ancêtre de la STRAV qui effectuait la navette
Yerres-Montgeron-Yerres
. C'était une époque qui ignorait les problèmes de
circulation et de stationnement. Les "bourgeois" et "ouvriers" se distinguaient
par la coiffure et le costume.

Retour