Yerres
Abbaye Calmadules
Rue de l'Abbaye

Chez Juhel

Elle ne s'appela pas immédiatement "l'Auberge de l'Abbaye".
C'était un commerce de vins et liqueurs tenu par Monsieur Juhel.
Jean Mathurin JUHEL, breton, était natif de Grand-Champ (Morbihan)
Il tenait ce commerce avec son épouse Marie-Gabrielle LEDOUX,
cette dernière était fille de vignerons du Loir-et-Cher
Le couple avait une fille prénommée Denise, née à Yerres.
On pouvait louer dans ce commerce des voitures à cheval
ou ce qu'il fallait pour le canotage sur l'Yerres.
C'était également un des bureaux des omnibus PLM.

Auberge Abbaye 2020
Octobre 2020: rue de l'Abbaye (source StreetView)
On remarque que l'environnement de base a peu changé.
L'auberge n'est plus une auberge, ni un commerce de vins et liqueurs.
La grille d'origine de la résidence récente à droite a été conservée.
Les piliers carrés en pierre de taille, entourant la grille ont perdu
leurs boules décoratives.

Rue de l'Abbaye
Vers 1920 : rue de l'Abbaye (éditeur Maurice Mulard)

Rue de l'Abbaye 2018
Juin 2018 : 7 rue de l'Abbaye (source StreetView)
Un siècle plus tard, à part l'asphalte, le changement n'est pas notoire.

Rue de l'Abbaye
Vers 1930 : rue de l'Abbaye
A droite, au croisement, c'est Brunoy par la rue Raymond Poincaré,
à gauche Valenton. En face, on pénètre dans la mystérieuse
rue du Clos des Abbesses qui s'appella de 1966 à 1974,
 rue des Nonnains d'Yerres. Le nom d'origine fut réattribué
parce que cette voie menait au "Clos des Abbesses", anciennes
maisons construites sur les anciennes propriétés de l'Abbaye.
Retour